REMI GAILLARD /// dimanche matin ts sourire

Publié le par Elodie

Rémi Gaillard réalise d'une part des vidéos de situations, où une grande partie de l'humour réside dans son comportement outrancier: il s'empare par exemple du ticket de millionaire d'un joueur, le gratte et crie dans la galerie commerciale qu'il a les trois télés (ce qui lui aurait permis de passer à la télévision et de gagner de 20 000 € à 1 000 000 €) (1999), shoote dans un ballon de football en visant une camionnette de police (2008) ou encore imite le jeu vidéo Mario Kart sur la route (2008).

 

D'autre part, il a effectué plusieurs incrustes : par exemple, il a piégé l'émission Des chiffres et des lettres en étant dans le public et en faisant mine d'avoir trouvé la bonne réponse à un calcul compliqué (2003). Il s'est aussi introduit sur un court de tennis lors d'un match d'exhibition opposant Yannick Noah à Henri Leconte, il arrive même à taper une balle avec Yannick Noah et marque le point (2001).

 

Ses vidéos, où il joue le personnage principal, sont souvent sans paroles mais accompagnées de musiques connues. Un slogan « C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui » apparaît à la fin de chacune des vidéos, Rémi Gaillard essayant par ailleurs de le crier dès qu'il le peut.

 

 

« Il faut n'importe quoi pour faire une bonne vidéo » selon Rémi Gaillard. Les vidéos de l'humoriste sont réalisées à l'aide d'un simple caméscope manipulé le plus souvent par son ami Grégory Laffargue. Les autres vidéos sont signées notamment par Stéphane Laffargue, Steve Reimonen, Arnaud Albelda et Gérald Gattuso.

 

 

Publié dans humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article